Jazzablanca 2023

Tout savoir sur la programmation

Temps de lecture : 2 minutes

La 16e édition du festival Jazzablanca s’est ouverte ce jeudi 22 juin à Casablanca. Ne ratez rien de la programmation.

Casablanca est en fête du 22 au 24 juin, à l’occasion du festival Jazzablanca, avec une programmation qui va ravir les amoureux de jazz, de la pop, de la soul, du rock et de la musique mandingue. Sur les trois scènes du festival : Scène Casa Anfa et Scène 21 (Anfa), et la scène BMCI (Place des Nations-Unies), de beaux concerts attendent les fans. À noter que les concerts sur les Scènes Casa Anfa et Scène 21 sont payants et que vous pouvez acheter votre pass sur le site du festival https://www.jazzablanca.com/. L’accès à la Scène BMCI, à la Place des Nations-Unies, est quant à lui gratuit.

Jeudi 22 juin

Le jeudi 22 juin, le groupe La Femme, emblématique du rock français d’aujourd’hui sera en ouverture sur la Scène Casa Anfa (21h 30). À 23h 30, sur cette même scène, Nile Rodgers & CHIC égayeront le public avec du disco-funk et du groove.

Sur la Scène 21, toujours à Anfa Park, Sona Jobarteh, musicienne britannique d’origine gambienne, ouvrira le festival (18h), elle réinvente la musique mandingue en y ajoutant une touche moderne.

À 19h 45, Kamaal Williams, véritable génie du jazz contemporain, transportera le public dans un monde de rythmes électroniques et de groove funky.

Jazzablanca s’ouvrira sur la Scène BMCI avec les groupes marocains Izouran N-Sahara (19h 30). Le duo formé par Fadel Lahlou et Joël Pellegrini entrera en scène à 20h 50 pour proposer un mélange mystique entre musique électro et instruments africains.

Vendredi 23 juin

Le prodige du jazz marocain Ismail Sentissi régalera les fans sur la Scène 21 à partir de 18h avant de laisser la place à Gyedu Blay Ambolley & His Sekondi Band, musicien ghanéen, pionnier de l’afro-jazz et du highlife (19h 45).

Sur la Scène Casa Anfa, la reine du blues-rock américain, Beth Hart, dictera le tempo à partir de 21h 30 avant que la superstar mondiale Aloe Blacc ne vienne envoûter le public avec du hip-hop et de la soul (23h 30).

Sur la Scène BMCI, le groupe Khmissa offrira un concert alliant rock et gnaoua (19h 30), suivi du groupe Tarwa N-Tiniri avec sa fusion inédite entre blues et chants traditionnels du Sud-Est du Maroc (20h 50).

Samedi 24 juin

La chanteuse et pianiste américaine Sarah McCoy démarrera la soirée à 18h sur la Scène 21. Le trio GoGo Penguin, qui associe musique électronique à des influences jazz et rock, clôturera la soirée (19h 45).

Antibalas et Mehdi Nassouli offriront aux festivaliers une fusion entre l’Afrobeat et la musique traditionnelle marocaine, sur la Scène Casa Anfa, en début de soirée (21h 30) avant une clôture en apothéose avec la star internationale au style unique, Mika (23h30).

Sur la Scène BMCI, les groupes marocains : Babil qui fusionne vibrations sahariennes et rock alternatif (19h 30) et Jubantouja qui propose de l’indie folk et de la pop rock, avec des chansons entièrement interprétées en tamazight, (20h 50) mettront un point d’orgue à cette 16e édition de Jazzablanca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *